Blog

André Stern – Et je ne suis jamais allé à l’école

André Stern. Un parcours et une personnalité atypiques. À découvrir !

____________

Comme un tricot. Une maille à l’endroit, une maille à l’envers depuis l’enfance. Une maille de mathématique, d’histoire, de géographie. Une maille de bonne éducation, de merci madame, de s’il vous plait. Une maille d’il faut, de tu dois, de pas comme ça. Une maille de tu es le meilleur. Une maille de tu es un incapable.

Un tricot qu’on porte sur le dos. Une maille à l’endroit, une maille à l’envers.

Chaque famille, chaque histoire, son tricot sur mesure. Tu es un enfant et si tu veux survivre, il faut que tu repères tes alliés, tes guides. Ils dictent comme ont dicté leurs parents: “une maille à l’endroit, une maille à l’envers”.

Tu dicteras à tes propres enfants. A l’endroit, à l’envers.

Un jour, j’ai réalisé que mon tricot n’était pas à ma taille, que je m’y sentais un peu étriquée. Un jour j’ai découvert le point mousse, le jersey. Un jour j’ai commencé à détricoter.

Nous faisons certaines choses depuis la nuit des temps et nous oublions de les revisiter. Revisiter ne veut pas forcément dire tout changer mais c’est avoir la curiosité de repenser même ce qui nous parait le plus évident. Dans ces zones de certitudes se cachent des trésors.

Le parcours d’André est passionnant car ses parents ont osé revisiter l’évidence même: nos modes d’éducation. André n’est jamais allé à l’école, il n’a suivi aucun cours. La seule force de son enthousiasme l’a amené à apprendre et à trouver son chemin. Il raconte son histoire dans …et je ne suis jamais allé à l’école. »

Source : moodstep.com

Andre-Stern-Livre-et-je-ne-suis-jamais

Ce livre, qui raconte l’histoire d’une enfance heureuse, comble une lacune : jusqu’ici, personne ne savait ce qu’il advient d’un enfant qui, profondément enraciné dans notre société et sa modernité, grandit loin de toute scolarisation, sans stress, sans compétition, sans programme préétabli ni référence à une quelconque moyenne.

Combler cette lacune permet de tordre le cou à certaines idées reçues. Vivre loin de l’école ne conduit pas à devenir un sauvage analphabète, asocial et incompétent ; les moyens d’accéder au savoir et à la réussite sont nombreux et inattendus ; le cas d’André Stern n’est pas l’apanage d’une famille aisée.

Combler cette lacune donne la liberté de faire un choix personnel, en toute connaissance de cause, en toute conscience de la largeur du spectre des possibles.

Cet ouvrage ne vante pas une méthode de plus, ne propose pas de recette miracle. Il n’est ni un manuel d’anticonformisme, ni une critique de l’école. Il est un témoignage, une source d’inspiration, un appel à la liberté, à la diversité et à la confiance.

André Stern, né en 1971, grandit dans le respect de la disposition spontanée de l’humain, caractéristique de l’oeuvre de son père, le chercheur et pédagogue Arno Stern. Marié, père d’un petit garçon, André Stern est musicien, compositeur, luthier, auteur et journaliste. Il codirige le Théâtre de la Tortue à Toulouse avec Giancarlo Ciarapica depuis 2004. Son livre, … et je ne suis jamais allé à l’école, a été traduit et publié en 2009 en Allemagne, où il a connu un grand retentissement. Beaucoup d’éducateurs y trouvent l’énergie d’inventer des voies nouvelles dans leur quotidien professionnel. André Stern a été nommé directeur de l’Initiative « Des hommes pour demain » de la Fondation Sinn-Stiftung par le Prof. Dr. Gerald Hüther, chercheur en neurobiologie avancée.

Le travail d’André Stern dans les médias, ses activités de conférencier dans les universités, auprès des professionnels de l’éducation et du grand public répondent à un intérêt croissant de la part de tous ceux qui, de près ou de loin, vivent et travaillent avec les enfants. »

Site Officiel : andrestern.com/fr

À découvrir également :


Education, , , , , , , ,
Commentaires (4)

Moi aussi j’adhère! particulièrement à l’idée de ne pas adhérer à la pensée unique et de penser à se dire : mais oui, on peut faire autrement ??? Sauf que dans la réalité aujourd’hui, la scolarisation n’est pas obligataire mais l’instruction, oui !

Je l’ai lu cet été et j’avais adoré! Quelle beau témoignage…
Et surtout, à l’heure où, personnellement, j’ai beaucoup de doute quant à l’efficacité de la scolarisation en France, lire ce genre de bouquin permet de confirmer ce que l’on croyait déjà: nous sommes capables de nous « développer » entièrement tout seuls. 🙂

Quelle magnifique découverte ! Je suis sous le charme ! Merci pour ce partage ! Ça m’a rendu très enthousiaste !!

Superbe!!
Je viens de découvrir votre blog et réellement J´ADORE!!!!!!!!!!!!!!! enfin un blog qui me ressemble!!!
Cet article ne fait que confirmer ce que je pensais déjà ;0

Merci pour la publication, Merci pour le blog!! Ne vous arrêtez pas svp!!

Je vous souhaite beaucoup de bonheur et de réussite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naissance Libre © 2017 • Mentions Légales
Top