Blog

La petite histoire… des sages-femmes

Elles aident les femmes à accoucher depuis la nuit des temps. Découvrez l’histoire mouvementée des sages-femmes, de l’Antiquité à nos jours. Et leurs combats, entremêlés à ceux de toutes les femmes.

Les premières sages-femmes qu’a retenu l’Histoire sont les mères des philosophes Aristote et Socrate (5ème siècle avant J-C). Socrate a d’ailleurs fait de la maïeutique (science de l’accouchement) une métaphore de sa philosophie. Sous l’Antiquité, déjà, le terme « Obstétrix », « celle qui se tient devant », désigne la femme qui aide l’enfant à naître. Esclave qui fait partie de la maison dans les familles aisées, ou affranchie dont l’accouchement est devenu le métier, la sage-femme est décrite comme « une femme de savoir et d’expérience »par Soranos d’Ephèse, père de l’obstétrique, au IIe siècle après Jésus-Christ . Ce qui signifie que la sage-femme a déjà enfanté elle-même, et dépassé l’âge de la ménopause. Elle est selon lui, « douée de tact, de compassion et de sang-froid pour affronter les moments difficiles ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aurélie Païno © 2011-2022
Top